^

AVENTURES EN VR

La Colombie Britannique

 Jour 6 (11 juillet 2013) Distance: 574 km Min 8 ºC Max 20 ºC Soleil partiel + Pluie
Coucher: Dawson Creek, BC (Walmart) 0$ (Aucun service)

De Edmonton, nous empruntons la route 43N en direction de Dawson Creek quelques 574 km plus au nord. Pour la première fois nous avons l’impression de nous rapprocher de l’Alaska puisque nous nous dirigeons enfin vers le nord.

Mais nous sommes très loin des paysages montagneux puisque c’est encore relativement plat et il y a toujours beaucoup de ces champs de canola tout jaune. C’est de toute beauté.

Pour la route, elle est presque neuve avec deux voies dans chaque direction.

 

En chemin vers Dawson Creek, nous arrêtons à quelques endroits pour nous délier les jambes et lire quelques panneaux d’informations historiques.

Nous y retrouvons parfois des curiosités touristiques tel ce grand castor de plus de 4 mètres de hauteur au Beaver Lodge. Nous arrêtons quelques minutes, le temps d’une photo.

 

Nous arrivons enfin à Dawson Creek, petite ville historique réputée pour le début du fameux Alaska Highway. Rappelons les faits : en 1941 Dawson Creek était une petite communauté agricole d’à peine 500 habitants installée au bout de la route. Il n’y avait justement aucune route continuant plus au nord. À cette époque, après une cuisante défaite à Pearl Harbor et l’avancement des japonais dans les îles aléoutiennes, les américains commençaient à craindre une invasion de l’Alaska. Ils envoient donc, au printemps 1942, à Dawson Creek plus de 10 000 soldats et 600 camions transportant de l’équipement de toutes sortes pour construire une route longue de 2 450 km de Dawson Creek à Fairbanks. 17 000 civils canadiens se joignent à eux dans ce projet fou qu’ils terminent dans un temps record de 8 mois (de quoi faire rougir nos employés de la voirie qui prendront 6 ans à terminer l’échangeur 640/15 à Ste-Thérèse avec de l’équipement ultra moderne).

À Dawson Creek, nous arrêtons bien sûr au fameux Mile post Zero pour prendre une photo – c’est le début du Alaska Highway. Au bureau touristique tout près, nous visitons un petit musée dans les décors d’une gare de train d’époque. Nous nous promenons ensuite à pied dans le vieux centre-ville où nous contemplons quelques fresques murales historiques sur les édifices. Il y en a une assez intéressante présentant le Mile post Zero original (qui a été remplacé récemment par un plus moderne offrant un espace à stationnement pour les nombreux touristes comme nous).

 

Une remarque concernant l’essence! En quittant l’Alberta, le prix s’est réajusté : il se vend maintenant 1,36$ le litre, 15 sous plus cher qu’en Alberta. Ce n'est tout de même pas exorbitant en comparaison à 1,40$ le litre à Ste-Thérèse.

 Jour 7 (12 juillet 2013) Distance: 109 km Min 4 ºC Max 11 ºC Nuages
Coucher: Fort St John, BC (Rotary RV park) 30$ (Élect+Wifi)

Il pleut toute la nuit et il fait passablement froid. Ça nous rappelle à l’ordre! Je regrette un peu de ne pas avoir apporté ma tuque de laine, mes gants d’hiver et mon gros polar. Ce n’est pas grave, je m’accommoderai bien avec ce que j’ai apporté.

Vu la température un peu défavorable aujourd’hui, nous ralentissons un peu et en profitons pour visiter deux musées tout près.

Le premier est au bureau d’information à Pouce Coupe, quelques 8 km au sud de Dawson Creek. Nous y apprécions une multitude d’exhibits sur la vie locale du temps incluant une petite cabane de trappeur. C’est bien fait et les gens sont très accueillants.

Nous en profitons pour marcher quelques rues et aller admirer un ancien pont de chemin de fer tout en bois. C’est un chef d’œuvre architectural.

 

Nous revenons au centre ville de Dawson Creek et nous rendons au Alaska Highway House, un musée relatant l’histoire de la construction de cette route.

Pour qui veut tout comprendre de ce projet fou et apprécier les efforts titanesques déployés par plus de 27 000 militaires et civils, c’est un incontournable. Le musée est très complet et vous vous devez de prendre une heure et écouter le film sur le sujet. Ils ont accompli un miracle en si peu de temps avec les moyens du bord. En plus, la majorité des soldats y travaillant n’avaient aucune expérience de l’équipement, du travail et du climat.

Nous avançons maintenant jusqu’à Fort St John, quelques 100 km plus au nord, et malgré qu’il y ait un Walmart à l’entrée de la ville, nous nous installons dans un camping pour la première fois du voyage, question de profiter du confort que nous procure l’électricité alors qu’ils annoncent une autre nuit très froide.

 Jour 8 (13 juillet 2013) Distance: - Min 6 ºC Max 13 ºC Nuages
Coucher: Fort St John, BC (Rotary RV park) 30$ (Élect. + Wifi)

À quelques 85 km à l’ouest de Fort St John, il y a un gigantesque barrage hydroélectrique similaire à LG2. Il s’agit de la W.A.C Bennet Dam. C’est un incontournable. Nous laissons la roulotte au camping et partons pour la journée. En route, nous apprécions le merveilleux paysage de la vallée de la rivière Peace. Nous observons aussi plusieurs cerfs de Virginie et une autre variété très similaire, les « mule deer » que nous reconnaissons aux grandes oreilles et long museau.

 

Pour le barrage, il s’agit de l’un des plus gros ouvrages hydroélectrique du genre au Canada.

Pour les statistiques, le barrage principal fait quelques 183 mètres de hauteur et 2 km de longueur. Il y a 10 turbines produisant au total 2 725 mégawatt, environ le quart de l’électricité de la province.

Tout comme LG2, le barrage est constitué de roches, sable et moraine, au centre. Il n’y a pratiquement aucun ciment si ce n’est les amenées et sorties d’eau. Le tour guidé nous transporte en autobus jusqu’à l’intérieur du barrage où nous pouvons observer la salle des turbines ainsi que le retour d’eau.

Pour ceux qui ne sont jamais allés à la Baie James, ça vaut la visite – c’est très intéressant. Nous en profitons aussi pour aller visiter le second barrage de la rivière Peace à quelques 10 km du premier.

Bien qu’il soit beaucoup plus petit, il nous informe sur une foule de sujets pertinents. Il est intéressant de voir comment ils y ont acheminé les immenses turbines achetées de la Russie. Il a fallu qu’ils agrandissent certaines routes existantes et qu’ils en construisent de nouvelles pour arriver à destination.

 

La semaine prochaine: La Colombie Britannique - partie 2


Une présentation Tracés et Récits

IMPORTANT AVIS LÉGAL -Tous les contenus (par exemple les textes, illustrations, images, logos, fichiers, articles, Tracés, codes, URL, etc.) reproduits dans les sites et modules VRcamping ainsi que leur sélection, composition et arrangement appartiennent au Groupe VRcamping ou sont sous licence de tiers et sont protégés par le droit d'auteur pour le monde entier. Toute reproduction totale ou partielle des contenus des sites et modules VRcamping est strictement interdite. Aucune licence ou droit d'utilisation des contenus n'est conféré aux usagers des sites et modules VRcamping. Il vous est, entre autres, interdit, dans un but commercial ou lucratif ou non, de modifier, copier, distribuer, publier, transmettre, diffuser, reproduire, compiler, arranger ou sauvegarder les contenus ou de créer des compilations, incluant en tout ou en partie les contenus, ou de transférer à quiconque les contenus de quelque manière que ce soit, incluant par la reproduction et la transmission d'un extrait des contenus accompagné ou non d'un hyperlien sous peine d’infraction aux droits d’auteurs des rédacteurs. Il est aussi interdit de vendre ou tirer profit de quelque manière que ce soit de toute information, logiciel, fichier, produit ou service obtenu a partir des sites et modules VRcamping ou encore de créer des compilations et oeuvres dérivées des éléments précités.

© Tous droits réservés VRcamping 2005-2015