^

Serions-nous « accros » aux sucres? Lisez les 5 sur ce problème et comment y remédier

Selon la nutritionniste Hélène Baribeau, il n’y aurait pas de dépendance physiologique comme telle. « Dans ma pratique, je constate que les personnes qui ont un goût très fort pour le sucre sont celles qui ne mangent pas de façon équilibrée, qui ont des heures de repas irrégulières, qui sautent des repas ou qui espacent beaucoup leurs heures de repas...

Lire la suite ici.