^

AVENTURES EN VR

Notre arrivée en Floride

Jour 3 30 mars Distance: 446 km Min 11 ºC Max 25 ºC Soleil
Coucher: Hanna Park, Jacksonville, FL - site 142 30$ (Services)

Nous poursuivons sur la I-95 vers le sud.

Nous commençons à sentir la chaleur; nous apercevons même nos premiers palmiers!

En arrivant en Floride nous arrêtons au Visitor Center pour prendre leur petit jus d’orange traditionnel de bienvenue. Nous en profitons aussi pour prendre des informations touristiques et casser la croûte au soleil.

Nous arrivons enfin à destination, le camping municipal Kathryn Abbey Hanna Park à Jacksonville, en Floride.

Le site que nous avions réservé il y a un an est le plus beau site, nous offrant une belle vue sur le lac intérieur.

Nous installons donc notre roulotte et partons illico découvrir la plage. C’est une très belle et grande plage avec plein de monde (mais pas trop) et quelques baigneurs courageux – il faut dire que l’eau est encore un peu froide, mais rien de comparable à Cape Cod. Nous marchons un peu et nous nous assoyons une petite demi-heure. Mais il est déjà 17h00 et avec le petit vent du nord, c’est un peu frisquet. Nous pourrons de toute façon plus en profiter dans les prochaines journées alors que la température se réchauffera.

 
Jour 4 31 mars Distance: - Min 13 ºC Max 25 ºC Soleil partiel
Coucher: Hanna Park, Jacksonville, FL - site 142 30$ (Services)

Ouffff! C’est notre première vraie journée de vacances où l’on peut faire la grasse matinée sans horaire quelconque. Mais si vous nous connaissiez, ce n’est pas notre style de flâner lors de nos voyages, alors après un bon déjeuner, on part en visite de reconnaissance de la région.

Il y a tout près le Timucuan Ecological and Historic Preserve où nous apprenons un tas d’informations sur la région et sur leurs premiers habitants, les indiens Timucuan. Ceux-ci y ont vécu plus de 6,000 ans et étaient plus de 10,000 à l’arrivée des premiers Européens en 1564, les Huguenots. À peine 100 ans après leur arrivée, il ne restait plus que 500 indiens…

Au même endroit, nous avons visité le Fort Caroline, (échelle 1/3)premier établissement européen érigé dans la région (par les français). Les Espagnols percevant comme un geste de provocation se sont installés un peu plus au Sud, à St-Augustine et sont venu tous les massacrer l’année suivante, question de protéger leur « possession ».

 

Dans le même secteur, mais de l’autre côté de la rivière, nous visitons la Plantation Kingsley, souvenir d’une autre époque, le début du 19e siècle. Bien que non comparable aux somptueuses plantations de la Louisiane, le propriétaire de cette plantation a marqué l’histoire à sa façon en traitant un peu plus « humainement » ses esclaves noirs.

Ce lieu national historique nous introduit aux conditions difficiles des esclaves noirs prévalant à l’époque.

Fait à remarquer, le coton produit dans cette région (le Sealand coton) était d’une bien meilleure qualité que le coton de la Louisiane.

 

Sur le chemin du retour au camping, nous en profitons pour prendre un traversier, tout ceci faisant partie de la fameuse route A1A longeant toute la côte Est de l’État de la Floride.

Jour 5 1 avril Distance: - Min 16 ºC Max 25 ºC Soleil partiel
Coucher: Hanna Park, Jacksonville, FL - site 142 30$ (Services)

Comme tous les québécois, nous remarquons une flore très différente de la nôtre. Nous en profitons donc pour visiter le Jacksonville Arboretum and Gardens. En marchant dans les nombreux petits sentiers, nous en apprenons beaucoup sur les différentes sortes de palmiers et d’arbres en général.

Le palmier emblème de la Floride est le Cabbage Palm. Bon OK, ça ne changera pas vraiment notre vie mais…

En plus, la mousse sèche pendante dans les arbres est vivante et c’est de la Spanish moss. C’est caractéristique des régions côtières du Sud.

 

La faune y est aussi très différente.

Les oiseaux sont différents autant par leur forme que par leurs couleurs et leurs chants. Nous avons remarqué un très beau pic-bois, immense et superbement coloré de rouge. Et que dire des nombreux pélicans que nous avons observés en prenant le traversier.

Mais la photo ci-contre est celui qui nous prépare le plus à une faune bien différente du Québec…

Ah oui, j’oubliais de mentionner la pancarte en face de notre site de camping : « do not feed the alligators »… inutile de dire que nous gardons fermée la porte de notre roulotte!

 

La semaine prochaine: Jacksonville – la suite


Une présentation Tracés et Récits

IMPORTANT AVIS LÉGAL -Tous les contenus (par exemple les textes, illustrations, images, logos, fichiers, articles, Tracés, codes, URL, etc.) reproduits dans les sites et modules VRcamping ainsi que leur sélection, composition et arrangement appartiennent au Groupe VRcamping ou sont sous licence de tiers et sont protégés par le droit d'auteur pour le monde entier. Toute reproduction totale ou partielle des contenus des sites et modules VRcamping est strictement interdite. Aucune licence ou droit d'utilisation des contenus n'est conféré aux usagers des sites et modules VRcamping. Il vous est, entre autres, interdit, dans un but commercial ou lucratif ou non, de modifier, copier, distribuer, publier, transmettre, diffuser, reproduire, compiler, arranger ou sauvegarder les contenus ou de créer des compilations, incluant en tout ou en partie les contenus, ou de transférer à quiconque les contenus de quelque manière que ce soit, incluant par la reproduction et la transmission d'un extrait des contenus accompagné ou non d'un hyperlien sous peine d’infraction aux droits d’auteurs des rédacteurs. Il est aussi interdit de vendre ou tirer profit de quelque manière que ce soit de toute information, logiciel, fichier, produit ou service obtenu a partir des sites et modules VRcamping ou encore de créer des compilations et oeuvres dérivées des éléments précités.

© Tous droits réservés VRcamping 2005-2015